Michael Jackson : ces sombres découvertes sur ses opérations lors de son autopsie

Le légendaire Michael Jackson continue de faire parler de lui, même après sa mort le 25 juin 2009. Depuis sa disparition tragique qui a rendu ses fans inconsolables, ceux-ci se sont en effet interrogés à plusieurs reprises sur la responsabilité de son décès. Des informations sur son autopsie ont récemment fait surface, montrant que le roi de la pop était en très mauvaise santé juste avant sa mort.

Ses lèvres ont été tatouées

Conformément aux révélations des médias britanniques, Mirror, le corps de Michael Jackson était couvert de cicatrices. En effet, ces dernières qui se situent au niveau de ses épaules, de ses cuisses et de ses hanches sont en fait des marques de morsure causées par ce qui pourrait être des marques dues à des injections d’analgésiques. Quant à ses lèvres, elles étaient tatouées en rose, tout comme ses sourcils qui étaient tatoués en noir. Il avait également un tatouage sur le devant de son cuir chevelu afin qu’il puisse être confondu avec la racine des cheveux. De plus, son dos présentait de multiples coupures suggérant qu’il avait fait une grosse chute.

« Son état de santé s’était gravement détérioré »

Toujours selon les révélations des médias britanniques, les cheveux de Michael Jackson étaient en réalité une perruque qui avait été collée sur sa tête. Dans une interview accordée au journal The Sun, un parent a déclaré que « sa peau était sur ses os, ses cheveux étaient tombés et qu’il n’avait avalé que des pilules avant sa mort ». Selon cette source, « les marques d’injection sur tout son corps et la défiguration causée par des années de chirurgie plastique montrent que son état s’était fortement détérioré ces dernières années ». De plus, l’autopsie a révélé que Michael Jackson avait abusé de médicaments sur ordonnance et menait clairement un combat contre l’anorexie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*