Les 15 meilleurs jeux de James Bond 007

Pour célébrer la sortie de No Time to Die, nous nous penchons sur les meilleurs jeux vidéo de James Bond jamais réalisés !

Après de multiples retards, No Time to Die sort enfin en salles au Royaume-Uni et aux États-Unis, marquant la dernière apparition de Daniel Craig dans le rôle du super espion James Bond, la fin d’une époque pour l’un des 007 les plus appréciés. Il est encore trop tôt pour savoir quelle direction prendra la franchise, mais c’est le moment idéal pour se pencher sur l’histoire de 007 dans les jeux vidéo, d’autant plus que le studio Hitman IO Interactive se prépare à ramener James Bond dans le jeu !

Tout comme les films, certains jeux vidéo de James Bond sont bien meilleurs que d’autres. Il y a quelques mauvais jeux, mais aussi des classiques de tous les temps. Si vous cherchez une dose supplémentaire de 007 avant No Time to Die, voici les meilleures aventures de l’agent secret sur consoles et PC :

15. 007 Legends

2012 | Eurocom | PC, PS3, X360, Wii U

Si 007 Legends est le jeu de James Bond le plus récemment sorti, il présente également de sérieux problèmes qui l’empêchent de figurer plus haut dans cette liste. Vous incarnez la version Daniel Craig de Bond qui revit ses aventures passées. Cela semble amusant en théorie, mais le fait de voir le Bond actuel et ses gadgets modernes dans des missions basées sur Goldfinger et Moonraker n’est jamais tout à fait juste.

Pire encore, l’ensemble de la campagne ressemble plus à un clone générique de Call of Duty qu’à une véritable expérience 007. Si la furtivité est une option dans la plupart des scénarios, elle ne fonctionne même pas très bien. Dans un jeu d’espionnage ! Il y a de pires façons de tuer quelques heures, mais il y a aussi de bien meilleurs jeux de Bond. Cela dit, cet épisode offre un excellent tour d’horizon des plus grands succès cinématographiques de Bond, tant pour les nouveaux venus que pour les fans de longue date.

14. 007 Racing

2000 | Eutechnyx | PS1

Les films de James Bond ont donné lieu à tant de séquences de poursuites incroyables qu’un jeu 007 axé uniquement sur la conduite semble tout indiqué. Les résultats, cependant, sont assez mitigés. Il y a une bonne sélection de voitures des films ici (y compris l’emblématique Ashton Martin DB5), et lorsque les missions se concentrent sur la conduite aussi rapide que possible, c’est un jeu assez amusant. Les problèmes se posent davantage si vous vous trouvez dans une situation de combat.

Le plus gros problème de 007 Racing est qu’il a essayé d’en faire trop pour un jeu PS1. La technologie n’était pas encore là. Faites un nouveau 007 Racing avec un budget décent et il pourrait être en tête d’une liste comme celle-ci dans quelques années. Mais si vous aimez les voitures de Bond, c’est le meilleur moyen de vous mettre à la place du conducteur.

13. GoldenEye: Rogue Agent

2004 | Electronic Arts | GCN, PS2, Xbox

La raison pour laquelle Rogue Agent figure sur cette liste est qu’il a essayé de faire quelque chose de nouveau avec la franchise Bond, même s’il a finalement raté la cible. D’abord, vous ne jouez même pas le rôle de 007. Au lieu de cela, vous êtes un ancien agent du MI6 avec un œil cybernétique. C’est aussi pour cela que le jeu s’appelle GoldenEye. Il n’a rien à voir avec le film, ni avec le jeu vidéo de 1997, bien meilleur.

Si l’on met de côté les liens ténus avec James Bond, Rogue Agent est un jeu de tir à la première personne assez typique de l’époque, avec quelques petits trucs sympas dans sa manche. Vous pouvez voir à travers les murs et dévier les balles grâce à votre « œil doré » magique. Il y avait aussi un mode multijoueur vraiment solide qui a malheureusement été retiré il y a des années. Si EA l’avait simplement appelé autrement ou n’avait pas inclus les liens avec Bond, on s’en souviendrait probablement beaucoup mieux aujourd’hui.

12. Demain ne meurt jamais

1999 | Black Ops Entertainment | PS1

La meilleure chose que l’on puisse dire de Demain ne meurt jamais, c’est qu’il possède une bande-son vraiment formidable. Bien sûr, elle comprend le thème classique de Bond et le thème du film par Sheryl Crow, mais de minute en minute, le jeu propose de nombreux morceaux qui se sentiraient à l’aise dans n’importe quel film de la franchise.

Quant à la jouabilité… elle est bonne. Tomorrow Never Dies s’inspire fortement du jeu de tir et de furtivité de Syphon Filter, mais n’est pas aussi bon. Et Syphon Filter n’a pas vraiment vieilli avec grâce. Au moins, les niveaux de ski et de conduite sont assez amusants.

11. GoldenEye 007: Reloaded 

2011 | Eurocom | PS3, X360, Wii

Il ne faut jamais dire jamais plus, mais en raison de problèmes de droits compliqués, GoldenEye 007 ne verra probablement jamais une réédition officielle, même si elle serait certainement bien accueillie par des millions de joueurs qui ont grandi dans les années 90. Au lieu de s’occuper des aspects juridiques, Activision a décidé de faire sa propre version de GoldenEye avec une histoire modifiée et Daniel Crag dans le rôle de Bond à la place de Pierce Brosnan.

Et Goldeneye Reloaded est plutôt bon, avec beaucoup d’objectifs variés et une grande valeur de production. On a vraiment l’impression de vivre une authentique expérience de James Bond. Il y a même un mode multijoueur respectable qui reprend une grande partie de ce qui a rendu le jeu original génial. Cependant, la conception des niveaux n’atteint jamais les sommets du classique de la N64, et l’IA est plutôt mauvaise dans la campagne solo, ce qui empêche ce jeu d’être un grand jeu de Bond de tous les temps.

10. James Bond 007 : Le Duel

1992 | The Kremlin | Sega Genesis

The Duel est un jeu vraiment ridicule, mais aussi beaucoup plus agréable qu’il n’a le droit de l’être. Timothy Dalton prête sa « ressemblance » à Bond pour la dernière fois, alors que l’agent secret infiltre les bases ennemies avec son seul pistolet pour poser des bombes et sauver d’identiques demoiselles en détresse. Il y a beaucoup de sbires génériques à abattre, mais Oddjob et Jaws (qui semble avoir emprunté l’une des machines du Dr Eggman) font également des apparitions.

Bien que le jeu soit parfois un peu banal, les commandes sont précises et la bande-son 16 bits est étonnamment forte. Vous pourriez faire bien pire avec un jeu de plateformes sous licence du début des années 90.

9. James Bond 007 

1998 | Saffire | Game Boy

Alors que tout le monde se souvient du jeu de James Bond de Rare sur N64, les joueurs ont négligé ce joyau pour le Game Boy original. James Bond 007 se joue de haut en bas et n’est même pas sorti en couleur, mais Saffire a quand même réussi à faire tenir une expérience Bond plus vraie dans cette minuscule cartouche que bien des jeux plus avancés techniquement.

Il y a une histoire originale avec beaucoup d’humour et de sous-entendus, la possibilité de se faufiler ou d’utiliser des mouvements de karaté, et le studio a même réussi à inclure le baccarat et le thème classique de James Bond. Ce jeu vaut toujours la peine d’être recherché.

8. Blood Stone

2010 | Bizarre Creations | PC, PS3, X360

Blood Stone a reçu beaucoup de haine de la part des critiques à sa sortie, mais avec le recul, il est difficile de comprendre pourquoi. La combinaison de tirs à couvert, de combats de mêlée et de focus kills qui vous permettent de vous débarrasser rapidement des ennemis tient vraiment bien la route. Et Bizarre Creations, mieux connu pour l’excellente série Project Gotham Racing, a même ajouté quelques sections de conduite très amusantes (bien que courtes).

Daniel Craig et Judi Dench sont de retour pour prêter leur voix au jeu dans les rôles de James Bond et de M respectivement. Avec son excellente intrigue originale, son action ininterrompue et ses valeurs de production élevées, Blood Stone est ce qui se rapproche le plus d’un film interactif de Craig Bond.

7. From Russia with Love

2005 | Electronic Arts | GCN, PS2, Xbox

From Russia with Love est probablement plus connu comme le jeu de Bond qui a ramené Sean Connery dans le rôle pour la dernière fois. EA lui a même demandé d’enregistrer de nouveaux dialogues, bien que Bond soit toujours modelé sur son look classique des années 60. Entre la présence du meilleur Bond (sans doute), une intrigue basée sur l’un de ses films les plus appréciés et l’utilisation de l’emblématique jetpack de Tonnerre (juste parce que c’est génial), From Russia with Love est un pur fan service du début à la fin.

Le jeu n’est cependant pas totalement fidèle au film. La franchise Bond a connu des problèmes juridiques pendant des années, ce qui a entraîné des changements étranges dans l’histoire du jeu, avec l’organisation maléfique OCTOPUS remplaçant le SPECTRE du film. Si les droits pouvaient être réglés maintenant, From Russia with Love mériterait bien un remaster moderne.

6. The World Is Not Enough

2000 | Eurocom | N64

Même les aficionados de la N64 oublient le deuxième FPS de Bond sorti sur la console. The World Is Not Enough s’inspire beaucoup de GoldenEye, avec des missions et des niveaux similaires, ainsi qu’un mode multijoueur respectable. Mais il se forge également sa propre identité avec plusieurs nouvelles armes et gadgets. Le jeu a également ajouté des acteurs vocaux – quelque chose qui manque cruellement quand on revient à GoldenEye maintenant.

Est-ce que tout fonctionne ici ? Pas tout à fait. L’IA est particulièrement faible, et ce n’est pas le jeu le plus facile à reprendre, mais il a au moins mieux vieilli que le film dont il est tiré.

5. Agent Under Fire

2001 | Electronic Arts | GCN, PS2, Xbox

Agent Under Fire a connu un développement vraiment torturé. Il devait d’abord être un portage amélioré de The World Is Not Enough. Ensuite, il s’agissait plutôt d’une suite directe de GoldenEye. Enfin, il a fini par devenir son propre projet original, et il tient toujours la route, avec des mécanismes de tir solides et des missions de conduite inspirées de Need for Speed. Il est juste dommage qu’EA n’ait pas pu s’assurer de la ressemblance avec les anciens acteurs de James Bond, si bien que 007 a fini par ressembler à Sterling Archer.

Et même si le mode multijoueur n’est pas le meilleur qu’un jeu de Bond ait jamais connu, il y a de superbes cartes et, grâce à l’inclusion de bots, vous pouvez encore y jouer aujourd’hui. Il n’y a pas grand-chose à détester dans Agent Under Fire, et EA n’a fait qu’améliorer la formule l’année suivante…

4. Nightfire

2002 | Eurocom | GCN, PS2, Xbox

Considérez Nightfire comme une version beaucoup plus raffinée d’Agent Under Fire. Après avoir fait une pause dans le dernier jeu, Pierce Brosnan a fourni sa ressemblance pour Nightfire (bien que quelqu’un d’autre fasse la voix du super espion). Les niveaux de FPS sont beaucoup plus amusants à parcourir que ceux de son prédécesseur et nécessitent l’utilisation de tonnes de gadgets pour les terminer. L’IA se bat également avec acharnement. Les niveaux de conduite ne sont peut-être pas aussi agréables que ceux d’Agent Under Fire, mais cela peut être pardonné lorsque le tir est aussi bon.

La campagne est vraiment courte, mais le mode multijoueur a de quoi surprendre, avec huit cartes très bien conçues, une douzaine de modes différents, des robots personnalisables et une poignée de méchants Bond jouables issus des films précédents. Ce jeu aurait pu être un énorme succès si les consoles de jeu disposaient à l’époque du multijoueur en ligne.

3. Quantum of Solace

2008 | Treyarch | PC, PS3, X360

Largement ignoré à sa sortie, Quantum of Solace est probablement le jeu de Bond le plus sous-estimé. Il est construit sur le moteur de Call of Duty : Modern Warfare, qui venait de sortir l’année précédente, et les tirs sont donc très fluides. Mais il tente également d’innover avec des attaques de mêlée et un système de couverture qui permet de passer à la troisième personne. Le gameplay instantané est rempli d’explosions et de grandes pièces de théâtre qui font la réputation de Call of Duty. On ne se faufile pas beaucoup non plus, mais cela correspond au ton plus grinçant des films de Daniel Craig.

Il est regrettable qu’Activision ait pris une autre direction avec la licence Bond après Quantum of Solace. C’était facilement la meilleure de leurs offres, et une suite développée par Treyarch aurait pu être quelque chose de vraiment spécial.

2. Tout ou rien

2004 | Electronic Arts | GCN, PS2, Xbox

Everything or Nothing est remarquable pour être le premier jeu de James Bond à gros budget qui a réellement essayé de sortir la série de l’ombre de GoldenEye. Le passage à une perspective à la troisième personne n’était pas révolutionnaire, mais il a permis une meilleure jouabilité furtive, ainsi que l’ajout de la descente en rappel et d’un robot araignée. Everything or Nothing vous donne vraiment l’impression d’être un super espion avec un arsenal de gadgets à votre disposition.

Même les sections de conduite obligatoires fonctionnent à plein régime ici, avec une séquence de poursuite inspirée de Road Rash mettant en scène Bond sur une moto qui est probablement le meilleur niveau de tous les jeux de Bond. Everything or Nothing serait un modèle fantastique à suivre pour tout développeur cherchant à ressusciter la franchise Bond dans les jeux vidéo. (Je m’adresse à vous, IO !)

1. GoldenEye 007

1997 | Rare | N64

Bien sûr, GoldenEye reste le meilleur jeu de Bond de tous les temps. Une demi-douzaine de développeurs ont essayé de le surpasser au cours des deux dernières décennies, mais GoldenEye règne toujours en maître. Le plus drôle, c’est que rien dans GoldenEye n’aurait dû fonctionner. Les jeux sous licence étaient connus pour leur mauvaise qualité dans les années 90. Les jeux dérivés de films sortis deux ans après leur sortie en salle sont presque toujours des shovelware. De plus, le légendaire mode multijoueur n’a été ajouté au jeu que quelques mois avant sa sortie. Sur le papier, GoldenEye aurait dû être un énorme désastre, au même titre que E.T. pour l’Atari 2600.

Et pourtant, le produit final est toujours considéré comme l’un des meilleurs jeux de tir à la première personne de tous les temps. Oui, il est un peu rude sur les bords maintenant, et le taux de rafraîchissement est parfois très lent, mais il est toujours aussi amusant de remplir des objectifs dans des niveaux classiques comme Facility ou Train. Ou simplement regarder une mission partir en vrille, alors que vous tentez de survivre face à une horde de gardes qui vous ont acculé. La valeur de rejouabilité, avec des tonnes d’éléments à débloquer pour terminer les missions rapidement, surpasse toujours celle de nombreux jeux de tir modernes.

Et puis il y a le multijoueur avec ses cartes quasi parfaites et ses options infinies. GoldenEye 007 était l’apogée des jeux de tir multijoueurs sur consoles dans les années 90, avec son rythme de tir rapide et ses excellentes cartes. Bien sûr, il serait facile de faire un jeu de Bond beaucoup plus beau et plus sonore aujourd’hui, mais il est difficile d’imaginer qu’une équipe puisse créer quelque chose de plus innovant ou de plus amusant. GoldenEye 007 reste le roi incontesté des jeux de James Bond.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*