Si on ne sait pas encore guérir une migraine, certains traitements soulagent la douleur. Antalgiques, triptans, traitements de fond…  Quels médicaments prendre en cas de migraine ? Quelles innovations font évoluer la prise en charge ?

Les migraines, à différencier des simples maux de tête, sont décrites par les personnes qui en souffrent comme de violentes douleurs limitant leurs activités en période de crise. « Plus tôt le traitement de crise est pris, plus il a de chance d’être efficace immédiatement », indique le Pr Michel Lanteri-Minet, neurologue au CHU de Nice.

1Le paracétamol, pour les migraines légères

Publicité
Médical photo créé par azerbaijan_stockers – fr.freepik.com

Vendu sans ordonnance, le paracétamol est efficace dans la migraine d’intensité « légère à modérée », c’est-à-dire la crise qui n’entrave pas les activités quotidiennes. Pour être efficace, un adulte peut commencer par 1 g de paracétamol, sans dépasser 3 g sur 24 heures (au-delà, il existe un risque hépatique).

« Il n’y a pas de preuve que l’ajout d’adjuvant comme la caféine, augmente l’effet antalgique », observe le Pr Lanteri-Minet. Mais devant le risque d’abus médicamenteux, la Société française d’étude des migraines et céphalées déconseille le paracétamol en première intention et préconise plutôt un anti-inflammatoire ou un triptan.

Arrière

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici